octobre 22, 2019

Il me semble important aujourd’hui de parler de ce que nous avons souhaité faire au sein de GALANCK.

Des sacs à dos connectés. Pourquoi des sacs à dos, pourquoi connectés, pourquoi se compliquer la vie ? Pour proposer un nouveau type d’expérience.

Le choix du sac à dos n’a pas été anodin. Objet que l’on a tout le temps sur soi, on ne l’oublie pas le matin, ni le soir au bureau, ni sur son vélo, il est là, tout le temps. On y amasse son quotidien, il est une extension de la personne. Il est compatible avec la routine. L’objet est parfait, idéal, et à l’image de chacun en fonction de ses besoins. C’est pour ça qu’on n’a pas développé que des bretelles, mais tout un sac.

Cela en fait le support évident pour résoudre d’autres problèmes quotidiens et récurrents, non ?

Développer la pratique du vélo grâce à des sacs à dos donc ! Place au pratique et à l’utile par le biais de l’expérience

 

Qu’est-ce qui est si utile que ç’en est évident ? Qu’est-ce qui est si pratique que ç’en est bête ?

De la lumière de visibilité, toujours à portée de dos, qui permet d’être vu en situation de pénombre, qui permet d’avoir plus confiance en soi en situation de mobilité.

Oui, on est allé plus loin que ça. Si vous êtes comme moi, cycliste systématique dans un contexte de mobilité, vous savez que s’arrêter sur le bord de la route lorsqu’on ne sait pas exactement où l’on va est contraignant, voire dangereux parfois. Vous savez aussi que rouler le téléphone dans la main pour regarder votre chemin n’est ni malin, ni agréable. On a développé un truc magique du coup. Du guidage sensoriel par vibration.

Complètement magique en fait, le sac vient vibrer pour vous dire quand tourner. C’est improbable, futuriste, et ça fonctionne.

Retour d’expérience sur ma propre pratique du sac à vélo

Pour ma part et pour vous faire un retour sur le fonctionnement de cette fonctionnalité, qui est ma préférée, je désobéis beaucoup aux ordres qui me sont donnés car j’ai mes préférences de trajets. J'use donc du recalcul d'itinéraire. Ce que je recherche c'est la direction globale qui m’est donnée, pour les endroits où je ne suis plus très sûre.

Dès que je ne sais plus où je vais, ou dès que j’ai du temps pour flâner, je me laisse guider, j’écoute, je profite d’une expérience sensorielle nouvelle, que j’adore.

J'espère avoir réussi à bien vous faire comprendre la démarche que nous avons eu avec ce sac, nous l’avons pensé, réfléchi et développé pour favoriser une mobilité urbaine plus durable, active et responsable. C’est beaucoup de travail !

J’espère aussi que cet article aura suscité votre curiosité et aura répondu à quelques une de vos interrogations.

Bien à vous tou.te.s,

Cycliquement,

Léa Galice


Le bon plan

Guide des tailles
Liberté, partout, tout le temps

Liquid error: Could not find asset snippets/spurit_uev-theme-snippet.liquid