janvier 17, 2019

Le gouvernement a décidé d’agiren 2019 pour limiter l’usage de l’automobile lorsque celle-ci n’est pas indispensable. L’objectif à l’horizon 2024 est d’atteindre 9 % de déplacements quotidiens àvélo.


Leplan  vélo privilégie 4 axes :

  1. Sécurité routière
  2. Lutte contre le vol
  3. Incitation des entreprises
  4. Développement de la culturevélo

Améliorer la sécurité routière, un objectif du plan vélo du gouvernement

L’État a débloqué un fonds national“mobilités actives” de 350 M€ dans le cadre de sonplan vélo.De son côté, l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a lancé un appel à projets“vélo et territoires” destiné à aider les collectivités dans leur politique cyclable.


L’accent est mis sur le développement des pistes cyclables et lasécuritéà travers plusieurs mesures portant sur l’amélioration de la visibilité aux passages piétons et la création de sas dédiés auxvélos aux feux de circulation. Afin de favoriser lamobilité, legouvernementprévoit de développer les pistes cyclables à double-sens sur l’ensemble de la voirie urbaine, y compris dans les zones limitées à 50 km/h au lieu de 30 km/h actuellement.


Lutter contre le vol de vélo, prérequis d’un bon plan de mobilité vélo en 2019

Chaque année le vol devélosdont sont victimes 300 000 ménages français est un frein à lamobilitévia ce mode de déplacement.

Legouvernementa donc pensé à l’immatriculation desvélos pour lutter contre le vol mais aussi le recel et la revente illicite. L’immatriculation pourra se faire sous forme de marquage lors de l’achat. Le numéro duvéloet le nom de son propriétaire seront entrés dans une base de données sur laquelle l’acheteur n’aura plus qu’à finaliser l’inscription de sonvélogrâce au code d’accès figurant sur sa facture. Á la promulgation de la loi, le délai d’immatriculation pourrait être de 12 mois pour lesvélosneufs et de 24 mois pour lesvélosd’occasion.

Dès2019, toute construction d’immeuble neuf (bureau ou habitation) disposera de places de stationnement réservées auxvélos. Dans le secteur tertiaire ou industriel, il est prévu que 15 % des salariés auront la possibilité de stationner leurvélo. La SNCF et les collectivités locales sont également invitées à prévoir des stationnements sécurisés pour lesvélos.


Inciter les entreprises à développer la mobilité à vélo de ses salariés, évidemment

Moins de 2 % des trajets domicile-travail s’effectuent àvéloquand 58 % des actifs vivant à moins d’un kilomètre de leur lieu de travail utilisent leur voiture.

Legouvernementpropose un “forfait mobilité durable”pour les employeurs qui contribuent aux frais de déplacements de leurs employés avec à la clé une franchise d’impôt allant jusqu’à 400€. Á partir de2019, les entreprises qui mettent une flotte devélosà disposition de leurs employés bénéficieront également d’une réduction d’impôts.

Le forfaitmobilitésera généralisé d’ici 2020 pour tous les agents de la fonction publique à hauteur de 200€.

Développer la culture vélo dès 2019, une initiative éducative forte du gouvernement

Legouvernementsouhaite généraliser le dispositif “savoir rouler” d’ici 2022 pour que le réflexevélosoit adopté dès le plus jeune âge.

En 2019, l’accent est mis sur lamobilitéscolaire et lasécuritélors des trajets domicile-école effectués àvélo.

Les fournisseurs de services d’information des données devront avoir accès aux données relatives aux pistes cyclables, à la disponibilité en temps réel desvélosen libre-service et aux emplacements de stationnement dans les gares.

Enfin, la loi d’orientation desmobilitésenvisage de donner “les outils nécessaires aux collectivités locales pour encadrer l’implantation de nouveaux services sur les voiries publiques.” Il s’agit de proposer desvélos, trottinettes ou scooters en libre-service sans station d’attache.


Le bon plan

Guide des tailles
LA PRÉ-COMMANDE EST OUVERTE !

Liquid error: Could not find asset snippets/spurit_uev-theme-snippet.liquid