Comment attacher son vélo pour éviter le vol ?

Comment attacher son vélo pour éviter le vol ?

Éviter le vol de son vélo : où l'attacher, comment équiper son vélo, choix de l'antivol, comment attacher son antivol, comment prévenir le risque et que faire en cas de vol de votre vélo ?

La tendance actuelle ? Le vol de vélos électriques et de vélos cargo. Cyclistes, voici nos conseils pour sécuriser vos biclous.

La pratique du vol de vélo en France

La pratique du vol de vélo en France,  augmente d’année en année. L’année dernière il y a eu 1076 vols de vélos par jour, ce qui équivaut à 400 000 vols par an. La principale raison de ces vols est le fait que les usagers de la bicyclette n’attachent pas leur deux-roues d’une suffisamment bonne manière. Nous allons donc vous donner quelques conseils pour éviter le vol de votre vélo et pour savoir comment l'attacher afin d'augmenter le niveau de sécurité et de le protéger contre le vol.

Où l'attacher : les règles de base simples pour attacher son vélo et éviter de se le faire voler.

Tout d’abord il est important d’attacher votre vélo et son anti-vol sur des points fixes, comme par exemple, un poteau d'une hauteur d’au moins 2 mètres pour ne pas prendre le risque que l’on puisse le soulever. Evitez donc les potelets à boule, même si vous pensez que votre antivol est suffisamment étroit.

L'attacher dans un endroit éclairé avec du passage, proche d’une piste cyclable, est conseillé. Les cyclistes sont solidaires, ils réagiront rapidement s'ils sont témoins d'une tentative de vol.

Évitez les endroits clos comme les parkings et privilégiez une voie publique avec beaucoup de passage. Cela peut réduire et même être dissuasif pour le vol de votre vélo. Mais il faut quand même toujours s’assurer que l’endroit où l’on attache le vélo est un endroit réservé à cet usage, non seulement pour limiter le risque de vol, mais également limiter le risque de dégradation volontaire ou involontaire de votre vélo.

L'art de l'antivol : l'outil de sécurité nécessaire pour éviter le vol de vélo

Le premier point non négligeable, est de ne jamais laisser son vélo sans protections, même pour une minute.

Le deuxième point clé concerne la sécurisation de votre deux-roues, comment l’accrocher et quels antivols choisir.

Il est indispensable de toujours avoir un antivol dans son sac à dos, ses sacoches, ou fixé directement sur le cadre de son vélo.

Les antivols  : lequel choisir pour attacher son vélo et éviter de se le faire voler

Chaine, cadenas à combinaison, antivol pliable ou articulé, antivol en U, antivol de roue, acier, granit, la qualité de votre cadenas doit toujours se faire en fonction de vos besoins et de l'exposition de votre vélo à la possibilité de vol.

Nous vous conseillons celui en forme de U. Ils sont plus solides, et leur rigidité est contraignante pour les voleurs qui peuvent difficilement les repositionner pour se faciliter la tâche.

En outre, votre choix doit se faire sur des considérations de poids, dimension, praticité, exposition de votre vélo au vol.

Par exemple, les antivol articulés sont de plus en plus populaires. Ils sont discrets, de petite dimension donc moins encombrants, se fixe très facilement au cadre de votre vélo, généralement plus léger, et sont de bonne qualité.

Les antivols  : comment les attacher pour éviter de se faire voler son vélo

  1. Attachez le cadre du vélo et une roue (la plus précieuse des 2 selon vous, mais en général la roue arrière) à un point fixe pour prévenir le vol.
  2. Si vous ne pouvez pas attacher le cadre, la roue ET le point fixe, n'attachez que le cadre au point fixe, surtout pas la roue uniquement, il suffirait que l'on détache la roue de son axe pour pouvoir partir avec le reste de votre vélo.
  3. Vous pouvez tout à fait compléter cette sécurité avec un câble antivol, câble en acier, ou une chaîne de sécurité et un cadenas, car cela permet d’attacher et de sécuriser plusieurs parties essentielles du vélo, telles que la seconde roue (en général la roue avant) ou encore la selle de votre vélo, et ainsi d’assurer un double-verrouillage.
  4. Toujours bien vérifier la solidité de votre attache, il faut que votre vélo ne puisse pas tomber par terre tout en étant attaché.
  5. Enfin, toujours vérifier si les antivols sont bien fixés, fermés et attachés au vélo, un loupé est vite arrivé.

Précaution d'emploi supplémentaires pour éviter les pratiques des voleurs de vélo

Comment s'y prennent les voleurs, et comment faire pour leur rendre la tâche plus difficile dans leurs tentatives de vol ?

  1. Vous devez être sûr qu’il y ait le moins d’espace possible entre le vélo et le point d’attache. Dès qu'il y en a un, le vol devient plus facile car le voleur peut essayer de mettre un objet dans cet espace, pour pouvoir forcer l’ouverture en faisant effet bras de levier ou pied de biche, ou couper le cadenas avec un outil comme une pince coupante, une scie à métaux, ou même une meuleuse. 
  2. Autant que possible, attachez votre antivol sur le point le plus haut de votre cadre de vélo. En effet, la technique préférée des voleurs est celle de l'effet bras-de-levier, ainsi plus votre antivol est en hauteur, plus il sera compliqué d'insérer et de manipuler le levier qui n'aura plus de prise au sol.
  3. En somme, il est recommandé de ne jamais mettre son antivol au sol, et de toujours orienter la serrure vers le bas. 

Quels accessoires et équipements de vélo supplémentaires choisir pour éviter le vol de votre vélo

Choisir les bons équipements et accessoires de vélo pour éviter le vol de son vélo : l'axe de roue, une question importante.

Vos roues de vélo sont fixées soit par une attache-rapide, c'est à dire un axe qui se détache très facilement grâce à un petit levier que l'on fait tourner sur lui-même, soit par un axe fixe à boulon.

Si votre vélo dort dehors ou est régulièrement garé à l'extérieur, il est indispensable que vous mettiez une fixation à boulon, qui nécessite une clé plate ou une pince pour être défait, et qui rend la tâche donc plus difficile pour le vol de votre vélo.

Il existe également des axes de roues "antivol" qui nécessitent soit des clés spécifiques pour être défaits, soit que le vélo soit mis dans une certaine position, en général complètement retourné roues en l'air, afin de débloquer un mécanisme à bille qui permet de rendre active l'attache rapide de l'axe.

Pourquoi choisir une attache rapide alors ? L'attache rapide est très pratique pour changer rapidement une chambre à air, car la roue s'enlève alors en quelques secondes, sans outils. Choisissez cette solution si vous faites régulièrement des sorties sportives à vélo, et si votre vélo n'est jamais garé dehors.

Les autres équipements de votre vélo soumis au risque de vol : la selle.

En ce qui concerne la selle, si votre vélo est équipé d’une selle qui peut  s’enlever grâce à une attache rapide, vous pouvez donc l’enlever facilement. De plus en plus de cyclistes enlèvent leurs selles de vélo en partant.

Une pratique répandue est de se fabriquer un antivol fait-maison, grâce à une chaine de vélo, qui permet d'attacher la selle au cadre du vélo. Pour cela il vous faudra une (vieille) chaine de vélo, et un dérive-chaine pour ouvrir la chaine, la mettre à la longueur voulue, et refermer la chaine après l'avoir fait passer sous la selle et à travers le cadre du vélo.

Il est préférable aussi d’enlever tous les accessoires ou objets de valeur de votre vélo et de les emporter avec vous. Toutes ces actions permettront de dissuader et de rendre le vol du vélo plus compliqué.

Malheureusement, on ne peut jamais complètement éviter le vol de vélo : quoi faire avant et comment réagir après.

Lutter contre le vol : faire marquer son vélo

Ce système est très pratique car il permet de faire graver un numéro de série sur son vélo, un numéro unique recensé dans un fichier national. Il permet de restituer les vélos à leurs propriétaires lorsqu'ils sont retrouvés.

Ce système de BICYCODE est du temps gagné pour le propriétaire du vélo car il permet d’éviter et d’empêcher le recel de vélos c'est-à-dire lorsque les malfaiteurs revendent le vélo volé.

Après le vol de vélo : porter plainte au commissariat de police

Si malgré le fait que vous ayez verrouillé votre vélo avec un cadenas ou encore un bloque roue et d’autres systèmes de protection et que vous êtes victime d’un vol, il faut alors vous rendre à la gendarmerie nationale pour déclarer le vol de votre vélo et porter plainte au commissariat, muni d’une pièce d’identité.

Les services de police nationale peuvent vous aider, mais la procédure sera plus rapide si au préalable vous avez installé un système de marquage antivol sur votre vélo.


Pour finir avec ces quelques conseils pour éviter le vol de votre vélo

Savoir comment attacher son vélo est très important mais sachez qu’il n’est jamais vraiment impossible de ne pas vous faire voler votre vélo lorsqu’il est garé dehors et lorsqu’il dort à l’extérieur.

La meilleure solution reste toujours de le monter chez soi, ou de le garer dans une cour ou un local à vélo si disponible. Il existe de plus en plus de porte vélo et systèmes de fixation au sol, aux murs et au plafond afin de vous aider à suspendre et diminuer la place prise par votre vélo à l’intérieur.

Une autre solution peut consister à posséder un "vélo pourri" ou "vélo de bar" ou encore "rat bike", c'est à dire un vélo qui n'attire pas l'attention, qui n'a pas de valeur sentimentale pour vous, mais qui peut s'avérer très utile pour se déplacer et lorsque vous n'avez pas d'autre choix que de devoir laisser votre vélo garé dehors pendant un moment.

Pour finir, il est important de garder à l’esprit que plus votre vélo sera protégé, plus il ne sera pas facile à voler. En suivant nos conseils, vous pourrez le garder un maximum en haute sécurité et le protéger des voleurs. Malheureusement la solution miracle contre les vols n’existe pas, soyez tout de même toujours attentifs.




Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés