Comment bien choisir son éclairage arrière et avant vélo ?

Comment bien choisir son éclairage arrière et avant vélo ?

Les lumières de vélo font partie des accessoires les plus importants à vélo, la visibilité étant le principal facteur de sécurité sur la route. Il est donc primordial de savoir choisir le bon éclairage pour pouvoir rouler en toute sécurité et librement sur la chaussée. Pour en savoir plus sur les lampes utilisées et les conditions de cette utilisation, lisez cet article.



Choisir l'éclairage de son vélo pour pouvoir voir et être vu 

Savoir choisir ses lumières avant et arrière vélo  pour une sécurité optimale


Le choix des lumières avant et arrière de votre deux roues est très important car c’est ce choix qui va déterminer votre visibilité sur la route. Tout d’abord, ce qu’il faut savoir sur ce que dit la loi à propos de l'éclairage vélo. Elle oblige à utiliser vos lumières de vélos entre le lever et le coucher du soleil et lorsqu’il n’est plus possible de voir la route jusqu'à une distance de 200 mètres. Les équipements obligatoires sont : 


  • Un feu arrière rouge fixe et non clignotant, qui doit être visible à une distance minimale de 100 mètres 
  • Une lumière blanche ou jaune frontale qui ne doit pas éblouir la personne devant
  • Des catadioptres avant blanc ou jaune et arrière rouge, 
  • Des réflecteurs visibles latéralement
  • Des réflecteurs de pédales 

Cette obligation s’applique aux cyclistes mais aussi aux utilisateurs de hoverboard, trottinettes, skate, segway. Les normes actuelles ne mettent aucune obligation sur la puissance maximale de luminosité néanmoins un minimum est recommandé. Cela dépend de si vous utilisez un vélo de ville, un vélo de route et de l’environnement dans lequel vous circulez. Si vous avez l’habitude de rouler en agglomération, il est conseillé de prendre un éclairage entre 50 et 100 lumens qui assure votre visibilité dans un endroit éclairé comme la ville. Si vous avez l’habitude d’emprunter des routes très peu éclairées, privilégiez l’éclairage entre 100 et 500 lumens. Pour une route vraiment sombre, il est conseillé d’utiliser un éclairage de 500 lumens. 



L’éclairage du vélo est indispensable

La fixation de vos éclairages vélos. 


Il existe plusieurs types de fixation vélo pour vos éclairages, il vous suffit de choisir celui qui vous convient le mieux. Tout d’abord il y’a la fixation amovible, qui est la plus pratique et réglable car vous pouvez la fixer sur n'importe quelle partie de votre vélo que ce soit le cadre de votre vélo, sur votre guidon, votre roue avant ou arrière, vos vêtements, votre selle et autres accessoires...Chez GALANCK, nous avons sortis récemment notre kit éclairage vélo 360° grâce à trois angles de lumières. C’est un set de lumières rouge et blanc qui s’attache et se clippe facilement grâce a son système de double attache, vous pouvez le transporter facilement durant vos trajets car il tient dans la main. Il possède jusqu'à 40 heures d’autonomie mais lorsque vos lumières se déchargent vous pouvez toujours les charger avec la recharge port USB. L’intensité lumineuse maximale de la lumière blanche est de 180 lumens et celle du feu rouge  est de 80 lumens, elles possèdent aussi un mode flash qui permet d'économiser la batterie.  Découvrir le set ici.


Il y a d’autres modes de fonctionnement des feux, l’éclairage fixe qui peut être plus contraignant si vous devez changer de vélo. Les feux clignotants et qui restent allumés sont aussi une alternative mais ces feux nécessitent des piles comme par exemple des piles aa ou piles aaa, ce qui peut être mauvais pour la planète donc il est préférable de privilégier des feux avec une recharge USB. Il y a certains modèles de feux qui peuvent être une alternative aux ampoules classiques et qui donnent une visibilité latérale, comme les feux LED avec Led rechargeable ou encore les feux dynamo qui produisent un flux lumineux grâce au pédalage du cycliste et qui est adapté aux sorties nocturnes.. 




L’éclairage de votre vélo lorsque vous ne l’utilisez plus.

Que deviennent vos lumières de vélos lorsque vous n’utilisez pas votre vélo ? 


Où dort votre vélo ? Chez vous, il est sécurisé, pas besoin d'enlever votre système d’éclairage. Dans la rue, dehors, dans un parking, une cour, un espace dédié en dehors de chez vous, il est toujours vulnérable. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de dépouiller votre vélo de tous ses accessoires avant de le laisser dans un endroit. Pour en savoir plus sur comment éviter le vol de vélo ? consultez notre article en cliquant   ici.


Lorsque vous n’utilisez pas votre bicyclette, il est conseillé d'enlever tous vos accessoires pour éviter le vol de votre vélo, c’est ainsi qu’il est recommandé de choisir des accessoires ajustables qui peuvent se détacher facilement et se remettre tout aussi simplement. C’est ainsi que nous voyons la praticité des fixations des feux. Il est mieux de choisir des lumières que l’on peut fixer, clipser sur le vélo ou autre part et que l’on peut récupérer juste après l’utilisation du cycle. Il est conseillé de choisir une ampoule avec un faisceau lumineux d’une haute puissance pour pouvoir l’utiliser partout, des lumières qui ne sont pas trop encombrantes et qui peuvent tenir dans votre banane, sac-à-dos, poche pour pouvoir avoir plus de facilité à les transporter et ne pas être gêné. 


 En résumé 


Un bon mode d’éclairage est primordial pour pouvoir rouler en sécurité et liberté sur la piste cyclable mais il peut aussi avoir une certaine praticité pour pouvoir faciliter la vie du cycliste. Il peut se placer sur le biclou, les vêtements, le sac et il doit être visible et en très bon état. Ces règles concernent évidemment tous les vélos  ( pliable, cargos, vélo VTT, Vélo à assistance électrique..) Il ne faut surtout pas négliger son éclairage car il en va de votre sécurité mais aussi de la sécurité des autres usagers de la route. 




Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés