Home Trainer, idées pour son futur en société, et la communauté a du talent :)

Home Trainer, idées pour son futur en société, et la communauté a du talent :)

Lorsque l’on a une vie organisée autour de sa mobilité à vélo, c’est forcément un des sujets auxquels on est extrêmement exposés sur les réseaux. C’est le cas pour moi depuis le début du confinement.

Je parle du sujet du hometrainer. Je n’avais pas vraiment compris le but de cet objet au départ. Le truc chouette du vélo, c’est de le faire à l’extérieur, c’est de bouffer le paysage, le soleil, le vent, la pluie, seul.e ou accompagnée. J’en vois l’utilité maintenant, j’ai des fourmis dans les jambes. J’ai juste envie de rouler, de pédaler. Les gens s’organisent même pour pédaler en visio, parce que le vélo c’est un truc de passionné. C’est un mode de vie, même en confinement.

 

Plusieurs blagues sont passées à ce sujet, je vous donne la meilleure, ma préférée en tout cas, le poisson d’avril du Monde annonçant l’interdiction de l’utilisation du home trainer à la maison pendant la durée du confinement à cause de la hausse des accidents domestiques, et donc, afin d’éviter d’encombrer le système de santé déjà en saturation.
Les réactions ont été un peu de tout ordre : tristesse, colère, rire de celui qui sait qu’il ne se fera jamais contrôlé de toute façon, et puis les réactions de ceux qui avaient la date en tête aussi bien sûr.

 

L’autre que j’aime bien vient d’un tweet : « avec tous les cyclistes frustrés par le confinement, si on avait installé des vélos d'appartement générateurs d'électricité, on aurait pu fermer une centrale nucléaire de plus... ».

On voit déjà ce genre de machines à pédale en gare, afin de recharger nos téléphones mobiles. Et si les blagues n’étaient pas des blagues ? Si l'on repensait nos villes autour de la génération d’énergie, de la santé et du bien-être, en privilégiant le non-thermique ?

 

Dehors, le mobilier urbain santé-bien-être est en essor. Peut-être que l’on pourrait proposer du vélo, dans un cadre convivial, avec, imaginons, des objectifs énergétiques « si vous pédalez tant, ça équivaut à tant, votre propre consommation énergétique devient neutre, et votre facture aussi du coup », ou même pour des causes bénévoles « Emmaüs a besoin de vous, pédalez pour effacer leur facture d’électricité pendant 3 mois ».

J'y vois un autre avantage, le potentiel rééquilibrage de l'égalité Homme-Femme dans l'espace public. En effet, la réalité fait que le mobilier urbain est aujourd'hui utilisé principalement par des hommes : machines de musculation, barres de tractions, terrains de baskets. 

Techniquement bien sûr je ne sais rien. Il faudrait revoir les systèmes souterrains de transport d’énergie, développer de gros accumulateurs qui durent dans le temps et qui permettraient la restitution de cette énergie créée à tout moment, mais disons que ça fait du taffe, de l’ingénierie, de la main d’œuvre, de la politique, de l'associatif, et le taffe c’est bien, ça occupe, ça nous donne une raison, surtout quand on est raccord avec ce que l’on fait et que ça va dans le sens de l’histoire.

 

Enfin, je vous partage les images génialissimes d'un membre de la communauté, qui s'est fabriqué son propre Home Trainer ! In-cro-yable :) Merci José pour ces vidéos qui nous ont fait du bien !

Et après une petite panne, une petite réparation, et sous un peu plus de soleil

  

Voir le shop

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés